fbpx

Boulimie : Si je suis si intelligent-e, pourquoi je mange comme ça ?

C’est le titre d’un livre écrit en 1942 (!) par Peter Miller : « If I’m so smart, why do I eat like this ? »


J’aime beaucoup ce titre parce que, l’air de rien, il résume tout.

En réalité, il ne porte pas sur les troubles alimentaires, mais plutôt sur l’alimentation troublée, ou compulsive circonstancielle (c’est-à-dire les personnes qui, sans être obsédées par la nourriture, ont du mal à contrôler ce qu’elles mangent dans certaines circonstances).

Mais le titre pourrait laisser penser qu’il a été écrit pour des personnes boulimiques.

En quoi ce livre peut-il concerner
les boulimiques?

Parce que les boulimiques sont des personnes créatives, vives, intelligentes, très sensibles.

À l’exception des cas dans lesquels elles ont atteint un niveau d’épuisement tel qu’elles ne peuvent plus rien faire que s’enfermer chez elles et faire des crises de boulimie pendant plusieurs jours et, bien que leur faible estime d’elles les empêche de s’en rendre compte la plupart du temps, ce sont des individus à part, qui réussissent les choses à coup sûr quand elles les accomplissent par élan.

 Manque d’estime de soi
et sentiment d’imposture chez les hyperphages

Malheureusement, elles ont souvent le sentiment d’avoir tout raté, ou de ne jamais en faire assez.

Elles tirent souvent peu de satisfaction de la réalisation de leurs objectifs, minimisent le chemin accompli, nuancent toujours leur mérite :

« Oui, je suis très scolaire, donc forcément, je suis douée pour les études,
Mais c’est tout ce que je sais faire ».

Ou alors, reconnaissant leur réussite, elles avouent que cette dernière ne leur apporte pas le sentiment d’accomplissement attendu. Même celles qui ont atteint un succès socialement reconnu comme tel, dans quelque domaine que ce soit – professionnel, familial, financier, social, artistique, etc. – se sentent toujours désespérément vides et dans l’imposture.

Inconscientes de l’énorme force de vie qui les habite, elles se voient souvent comment fainéantes, dénuées de volonté, faibles, alors même qu’elles ont déjà pour elles le mérite de devoir composer au quotidien avec une sensibilité exacerbée, des émotions envahissantes et une personnalité généralement peu comprise des autres et, d’ailleurs, d’elles-mêmes.

Les personnes boulimiques sont intelligentes

Je crois qu’en réalité, si vous faites partie des hyperphages, vous savez au fond de vous que vous êtes une personne intelligente et une personne battante.

Et c’est bien là tout le paradoxe :

« Comment puis-je me débrouiller si bien dans certains pans de ma vie et être incapable de venir à bout de cette stupide histoire de boulimie ?
C’est quand même pas si compliqué! C’est quoi mon problème ?! »

Pourquoi suis-je capable de déployer une énorme volonté quand il s’agit de m’adapter aux autres, de faire des choses pour eux, de leur plaire, mais dès qu’il s’agit de moi, je deviens un tout petit enfant terrifié ?

 La volonté n’est pas forcément la solution

au problème de boulimie

Le « problème », ou plutôt la source de la douleur et la solution se trouvent au même endroit :

Dans la croyance selon laquelle vous devez user de votre volonté.

Et d’ailleurs, cette croyance n’a pas pour seul effet de vous maintenir dans la boulimie.

Elle a des retentissements dans tous les domaines de votre vie.

La volonté, c’est un truc qui rassure : « Je me suis bien fait mal, j’ai fait plein d’efforts, j’ai bien ramassé, donc ça va forcément payer. »

Aïe. Pas forcément, non. Voire probablement pas.

Je ne sais pas si, comme moi, vous avez parfois l’impression que certaines personnes ont tout : l’insouciance, la légèreté et la réussite ? C’est d’une insolence terrible.

Pendant les 25 premières années de ma vie, j’ai ramé très fort, très dur, avec beaucoup de volonté, mais…

… (Oui, vous devinez la fin) dans la mauvaise direction et, surtout, contre mon courant.

La volonté, c’est précisément ce qui m’a maintenue dans mon addiction et m’a fait passer à côté des 25 premières années de ma vie. Heureusement que la suite est nettement plus sympa.

  • La volonté, c’est l’écran qui nous fait croire qu’on fait « ce qu’il faut » pour avoir la conscience tranquille.
  • La volonté, c’est précisément ce qui m’a maintenue dans mon addiction et m’a fait passer à côté des 25 premières années de ma vie. Heureusement que la suite est nettement plus sympa.
  • La volonté, c’est l’écran qui nous fait croire qu’on fait « ce qu’il faut » pour avoir la conscience tranquille.

L’un des chapitres de mon dernier module en ligne « Boulimie, les clés incontournables pour s’en sortir » 

Pour s’en sortir, il est absolument essentiel de comprendre vraiment comment fonctionne la boulimie et pourquoi l’usage de la volonté est la pire idée possible.

Je ne sais pas comment insister davantage : c’est juste incontournable, essentiel, la base de tout.

Le module Boulimie : les clés INCONTOURNABLES pour s’en sortir est disponible à 39 euros 

Boulimie-les-clés-incontournables-pour-sen-sortir

PS : Petit tip: le livre dont je vous ai parlé est disponible à l’emprunt, gratuitement, sur Internet Archive où vous trouverez aussi des millions d’autres ressources gratuite, principalement en anglais. C’est une mine d’or.

Le coaching Boule de Vie
vous intéresse ?

addiction addiction alimentaire alimentation compulsive anorexie binge eating disorder borderline boule de vie boulimie boulimie s'en sortir bpd coaching boulimie communication conseils coronavirus croyances dépendance alimentaire guy carlier guérir de la boulimie hyperphagie hypersensibilité hypersensibilité et tca hypersensible obsession alimentaire personnalité borderline prendre soin de soi relations self-love se libérer de l'addiction se libérer de l'obsession alimentaire se libérer de la boulimie soin de soi sortir de la boulimie sortir de la dépendance à la nourriture sortir de sa zone de confort survey TCA thérapie pour la boulimie troubles alimentaires troubles de la personnalité troubles du comportement alimentaire témoignage vaincre l'addiction alimentaire vaincre les troubles alimentaires état-limite état limite

%d blogueurs aiment cette page :